Publié le 5 Mai 2015

Je me souviens d'un jour où j'étais chez un de mes amis dans le nord de la France.

Il avait l'habitude de passer régulièrement des livres audios. En l'occurrence. ce jour là, le livre traitait du pouvoir de la pensée et des suggestions.

Ainsi, pour illustrer sa pensée : si j'attire mon attention sur le fait d'avoir du poids en trop,

je crée le fait d'avoir du poids en trop. Mais si je m'imagine avec mon poids idéal, mon poids de forme, et imagine également tout ce que cela implique dans ma manière de penser, de voir, d'entendre et ressentir, je crée le fait d'avoir mon poids idéal; je crée un lien avec ce potentiel qui comme un aimant m'attire à lui.

Evidemment, si je ne change rien à mes habitudes alimentaires, ce potentiel ne restera qu'un potentiel. De la même manière, si j'attire mon attention sur les problèmes professionnels, je maintiens le fait d'avoir des problèmes professionnels. Mais si j'oriente ma vigilance sur les potentielles solutions, je crée le fait que ces solutions aboutissent. Donc, dans mes pensées et mes paroles, je m'invite à oublier la négation et à penser de manière positive à ce que je veux, un peu comme si c'était déjà acquis et porte mon attention sur ce que je pense possible et réalisable, à ce qui est bon pour moi et mon environnement.

Et vous?

A quel potentiel pensez-vous ?

Voir les commentaires

Rédigé par Alfred Delsinne Hypnothérapeute à Bordeaux

Publié dans #Hypnose Bordeaux, #Hypnothérapeute Bordeaux

Repost0

Publié le 5 Mai 2015

Il arrive parfois, qu'en allant me coucher, j'emmène avec moi mes préoccupations de la journée. Les pensées filent, les images et les sons se multiplient en recréant de nouveaux potentiels à chaque seconde. Difficile de lâcher prise et de se dire, maintenant je dors ! Je change de position, cherche de la fraîcheur dans le lit. Tout est bon pour attirer mon attention sur autre chose. Je me lève, bois un verre d'eau, et toutes ces pensées qui s'imposent. Je suis énervé, l'heure tourne, je calcule le peu de temps qu'il me reste à dormir.

OK, je me pose . Et sans savoir pourquoi, je me demande à quoi ressemble le moment précis ou je bascule dans le sommeil.

Je me souviens,

la perception du temps est un peu comme ralentie et dans la position que mon corps a choisi de prendre, j'écoute ma respiration, qui en se synchronisant devient plus profonde.

Je ressens le mouvement régulier de mon ventre. La température est-elle confortable ? Mon corps se met en pose et m'invite à rentrer encore plus profondément à l'intérieur.

Tous mes muscles sont parfaitement détendus, complètement relâchés; les paupières deviennent de plus en plus lourdes, même si elles sont déjà fermées. Il est intéressant d'imaginer la sensation particulière amenée par la lourdeur de mes paupières. Et c'est tellement agréable de se sentir basculer dans le sommeil.

À quoi ai-je envie de rêver ?

Si j'inventais un scénario ! Ça ressemblerait à quoi ? Vais-je y mettre de la couleur ? du son ? une ambiance particulière ? Et si je commençais mon rêve par une odeur ?

Ça me semble amusant. Serait-ce celle d'un fruit ou d'une fleur ?

Lequel choisiriez-vous ? Y-a-il de la couleur ?

Au rythme de la respiration, je rentre encore plus profondément dans ce sommeil tellement accueillant, tellement agréable, tellement confortable.

À quoi ressemble l'environnement de mon rêve ?

Suis-je dans la forêt ? Sur une montagne ? Dans une maison ?

Suis-je sur une plage ou peut-être, dans une autre époque...

Qu'est ce qui me semble le plus intéressant, là, maintenant ? Suis-je seul ou accompagné ? Quel ressenti vais-je choisir d'installer ? De la joie, du rire, une ambiance sereine ou ai-je envie d'aventure ?

J'aime l'idée d'être acteur de mes rêves. Et si je devenais acteur de ma vie ?

Ça commencerait par quoi ?

Voir les commentaires

Rédigé par Alfred Delsinne Hypnothérapeute à Bordeaux

Publié dans #Hypnose Bordeaux, #Hypnothérapeute Bordeaux

Repost0

Publié le 5 Mai 2015

Au Moyen âge, l'amour se dit, a-mor "a" étant privatif de "mort".

L'amour se situe sur un autre plan que celui des désirs terrestres donc,

en dehors du temps et de l'espace.

Des études montrent à quel point cette énergie est curative, autant pour le corps que pour l'esprit, donc à consommer sans modération!!!

Pourtant ,certaines personnes pensent que s'aimer, ne ferait que renforcer leur égo,

d'autres n'ont eu aucun modèle et sont incapables de mettre du sens à cette action.

D 'autres encore développent de la culpabilité à l' idée de s'aimer.

Nous savons toujours trouver de bonnes raisons pour éviter de nous porter de l'Amour.

Comment le corps vit-il cette expérience ?

Potentiellement cela crée une division à l'intérieur de nous, d'un côté ce qui est bon,

de l'autre ce qui est mauvais.

Un conflit s'installe, d'abord dans nos pensées et ensuite, il gagne le corps.

Et peut-être y a-t-il de la colère, de la peur ?

Il est dit que la colère est le bras armé de la peur, et la peur le bras armé de l'abandon ou de la trahison.

A quel moment nous sommes nous abandonnés ou trahis ?

Comment souhaitons nous nous retrouver, nous pardonner,

rebâtir cette unité, ou la créer ?

Qu'est ce que cela changerait dans notre vie, dans notre manière de voir, d'entendre et de ressentir ce que nous sommes?

Est-ce que le ressenti d'Amour serait nuisible pour une partie de nous ou pour une personne de notre entourage?

Qu'est ce que cela changerait dans notre environnement,

dans notre comportement vis-à-vis des autres et de nous même ?

Quelle nouvelle capacité allons nous découvrir ?

Comment cela influence t-il nos valeurs...,

nos croyances...,

notre identité...,

notre spiritualité ?

Même si ce "non-amour" a eu sa raison d'être, aujourd'hui elle est peut-être dépassée.

Il peut parfois être difficile de définir vraiment "l'Amour" et sachant que pour définir un ressenti, nous devons nous placer en dehors de l'expérience, nous devenons ainsi observateur et nous savons que dans l'expérience il ne peut y avoir de mot.

En PNL( programmation neuro linguistique), nous pourrions vous parler de la structure profonde du langage avec tous ses filtres qui influencent et déforment la réalité afin de créer une réalité toute subjective.

S'il existait un filtre d'amour, à quoi ressemblerait-il ?

Comment ce filtre influencerait-il la réalité ?

Alors je vous invite à imaginer que cet "Amour" possède une forme,

une forme particulière, une forme que vous pourriez poser dans votre main

et que ce soit la main droite ou la main gauche n'a aucune importance.

A quoi cette forme ressemble t-elle ?

A-t-elle une ou plusieurs couleurs ?

Est-elle plutôt lumineuse ou sombre ?

Est -elle plutôt d'une agréable lourdeur ou plutôt légère ?

Dense , petite ou bien grande ?

Et je me demande ce que ressent cette main au contact de cette forme ?

Et vous pouvez êtres curieux de ressentir la différence de température entre vos deux mains.

Et comment cette main peut apprendre à l'autre cette sensation.

Et comment, par cette main tenant,

cette forme peut se diffuser à l'intérieur de vous.

Peut-être au rythme des battements de votre cœur ou de votre respiration;

qui en rendant ce bras et cette main plus lourds ou plus légers, permet à votre inconscient de vivre cette expérience particulière, tout en se rappelant les raisons pour lesquelles ce ressenti d'Amour n'est pas naturellement installé à l'intérieur de vous.

J'invite votre inconscient à contacter toutes les ressources intéressantes et nécessaires et qu'il peut les mobiliser, les ancrer afin d'accéder à cette nouvelle manière d'être au monde.

Pour enfin créer cet accord à l'intérieur de vous

et ressentir pleinement cet Amour dans chaque parcelle de votre corps.

Et à un moment donné, vous savez que quelque chose a bougé

et vous pouvez trouver intéressant de remarquer,

comment le regard, la manière d'entendre et de ressentir

commence déjà à changer.

Et cela semble si naturel, si naturel qu'il devient difficile de se souvenir comment c'était avant

et c'est tellement agréable de se sentir bien.....

Voir les commentaires

Rédigé par Alfred Delsinne

Repost0

Publié le 5 Mai 2015

LE TEMPS PRÉSENT

quels sont les processus qui se mettent en place dans la compréhension d'un mot,

prenons par exemple le mot " maintenant".

Consciemment je penserai peut-être à "l'instant présent "et mon inconscient entend peut-être " main-tenant "dans ce cas, que tient-elle ?

Est-ce que la phrase "tenir son destin par la (en)main " y prend tout son sens ?

Mon inconscient peut encore entendre " tenant main " dans ce cas, qui me tient la main?

et le mot "présent", est-ce un cadeau que je tiens en main?

Et il y a deux mains ou" demain", peut-être une main au présent et l'autre au futur mais laquelle est-ce?

Et si la main du présent devient celle du futur et inversement, le futur devient présent et ce futur présent devient un passé pour l'autre main.

C'est comme un tour de" passe-pass-et " dès à présent, les dés chuent des deux mains,

le "sort" ou "ce or" en est "jeté" ou "je t'ai " et si il y a un temps où je peux mettre dans une main le futur avant le présent ou de rendre un présent futur selon la "main-tenant".

Je peux commencer à choisir comment j'ai "envie" ou "en vie" de voir, d'entendre et de ressentir ce présent .

Et quand je sais, que par mon présent je connais ces trois temps, pour lesquels je peux influencer le sens en jouant et tenant de mes deux mains .

Je peux alors créer quelque chose qui rend ce présent plus lumineux, plus coloré, avec plus de légèreté et peut-être aussi des sons particuliers, ce qui harmonisent le temps, c'est

" l'air du temps" ou "l'aire "que je traverse avec sérénité et joie.

Peut-être ai-je envie d'y mettre des rires, de la chaleur, de l'amour ...

Il y a tellement de possible....

À quoi commence à ressembler l'autre main?

Voir les commentaires

Rédigé par Alfred Delsinne

Repost0