Les ancrages et modélisations

Publié le 5 Mai 2015

Les ancrages sont des mémoires actives reliés à nos émotions et à nos sens, ce sont des filtres qui au moment de leurs activations, nous influencent dans nos choix et jugements chaque jour.

Nous savons aujourd'hui que les premiers balbutiements d'un bébé sont en fait, la modélisation des mouvements de la bouche des parents, ce qui amène à penser que nous apprenons essentiellement par la modélisation, peut-être une manière de s'adapter, de créer un climat sécurisant, ou une façon aisée de communiquer, de recevoir de l'amour.

"Il ou elle me comprendra, nous sommes pareils"

Une façon particulière de créer du lien d'appartenance,

"il ou elle ressemble à sa mère ou à son père"; "Il y a un air de famille"; "elles aiment les mêmes choses, on dirait deux sœurs "

L'essentiel des ancrages et des modélisations se créent durant l'enfance, peut-être pour les mêmes besoins que l'enfant en recherche d'amour ou d'attentions, et une partie de nous reste vigilante à tout ce qui peut réactiver ces mémoires, qu'elles soient négatives ou positives n'a aucune importance, ce sont des repères, des projections, des suggestions qui nous servent à avancer dans ce monde qui semble parfois inconnu et qui dans certaines circonstances nous bloquent, nous limitent...

"je sais ce que je suis en train de vivre, je l'ai déjà vécu"

"j'ai toujours agi comme ça, je ne sais pas faire autrement"

Rappelez vous la peur ou le stress ressenti lors d'une première fois, quand dans votre mémoire il y a une absence de référence ou de modèle.

Il est intéressant aussi de remarquer les mécanismes qui se mettent en place quand vous rencontrez une personne pour la première fois, sans même la connaitre vous allez naturellement l'apprécier ou bien le contraire ...

Est-ce dû à sa physionomie ? Sa manière de se mouvoir ? Le son de sa voix ? Son odeur ? Sa manière de vous toucher en vous saluant ?

Qu'elles sont les innombrables informations que nous captons ? analysons ? Notre cerveau inconscient travaille à la vitesse de 2 000 opérations par mètre seconde, il visite l'intégralité de nos connaissances, de notre expérience, à la recherche de repères.

"Est-ce que cette personne est bonne pour moi, ou pas ? Quel modèle vais-je choisir en réaction, le plus adapté pour moi ?

Pourquoi une main posée peut parfois apaiser, rassurer ?

Quels ancrages s'activent à l'intérieur de nous, lors d'une rencontre amoureuse ?

Est-ce que dans cette rencontre nous aurons tendance à modéliser

Une gestuelle ? Une manière de parler ? Qu'est-ce que nous cherchons à créer en modélisant ? De la confiance ? Nous libérer de la solitude ?

"Je ressens la même chose que toi "

"Et comme nous sommes pareils, je sais exactement ce qu'il va dire" ... "Ah lui, je le sens bien "... Je me souviens de toutes ces fois où j'adoptais des comportements qui n'étaient aucunement les miens, et que je me les appropriais plus ou moins facilement, plus ou moins consciemment,

pour mieux m'adapter, ou pour mieux m'en extraire, que ce soit au travail, en famille ou en société.

Dans la longue liste de nos comportements, certains de ces modèles ou ancrages ont parfois des résonances négatives ou limitantes, même s'ils ont eu leurs importances à un moment donné, ce sont des croyances limitantes qui aujourd'hui peuvent être dépassées.

Un hypnothérapeute vous aidera à déprogrammer ces ancrages, à vous libérer ou à faire évoluer certaines croyances, une nouvelle manière de se présenter au monde, plus adaptée à ce que vous êtes aujourd'hui, afin d’avancer plus sereinement.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Petit Sylvie 08/02/2015 21:33

J'etais très septique et fermée à ce genre de pratique jusqu'à ce que je constate un réel changement chez une de mes amies
Ces séances m'ont également beaucoup apportées.
Je ne peux que recommander à toutes celles et ceux qui n'auraient pas encore osé ;-)