La confiance

Publié le 5 Mai 2015

La confiance

(Du latin populaire; fidare, confier,du latin classique fidere, compter sur lui ; s'en remettre à ; accorder du crédit à quelque chose, croire en sa valeur, en sa réalité : Se fier aux apparences. Compter sur une aptitude. )

Je me suis demandé ce qui se passe en moi quand je suis dans l'absence de confiance. Ai-je toujours besoin de la même confiance ? Comment expliquer le fait d'être en confiance dans certains domaines et peu dans d'autres? Que peuvent me permettre la confiance ou son absence, et comment ceci influence ma manière :

d'agir ou de ressentir ?

de voir ou d'entendre ?

d'interagir avec le monde qui m'entoure ?

Quel intérêt puis-je trouver parfois dans cette confiance ou dans son absence ?

Dans certains cas, quand j'ai voulu me déresponsabiliser de certaines situations, ou quand cette non confiance m'apportait la bienveillance de certaines personnes, ou me permettait de recevoir de l'attention, la non confiance était adaptée.

Dans d'autres cas me responsabiliser m'apporte une fierté, un peu comme le ressenti d'un enfant quand il arrive à tenir sur son vélo, libéré de ces deux petites roues si rassurantes ou tous les contextes dans lesquels j'ai pu me dépasser, pour un examen, une épreuve sportive, parler devant un public, surmonter une peur, dans de multiples situations finalement ... Ce sentiment de fierté me donne confiance, m'aide à avancer dans la vie plus sereinement.

Il existe tellement de confiances différentes.

Nous avons besoin d'une confiance plus spécifique pour un entretien, pour prendre sa voiture ou pour une première rencontre amoureuse. La confiance s'exprime de manières diverses. Certains sourient tout le temps, d'autres se tiennent plus droit et avancent avec fière allure...

Et vous, à quoi ressemble-t-elle ? Ou à quoi aimeriez-vous qu'elle ressemble ?

Mon cerveau a créé ce comportement, comme un programme et à chaque fois que j'en trouve l'intérêt, consciemment ou inconsciemment, aussi simplement que si j' avais à appuyer sur un interrupteur, mon cerveau installe ce comportement. Que ce soit dans la non confiance ou dans la confiance, ne vous êtes-vous jamais dit ? "ah, ça! je n'y arriverai jamais , je n'en suis pas capable, je suis trop nul ..." ou "trop facile, ça ne peut que fonctionner, je sais le faire ..."

Ces comportements qui ont eu leur raison d'être à un moment de notre existence deviennent des croyances qui nous influencent chaque jour dans nos choix, nos pensées, et dans toutes nos décisions.

Un hypnothérapeute vous demandera peut-être, "Comment faites-vous quand vous êtes dans la confiance ?" "À quoi ça ressemble ?" " Si vous transposiez les mécanismes qui se mettent en mouvement en vous dans l'expérience de la confiance, dans tous les domaines de non confiance , qu'est-ce que cela change ?" "Comment ça influence votre vie présente et future ?" "Quelles sont les nouvelles opportunités que cela crée ?" "Y a-t-il une partie à l'intérieur de vous, qui, en désaccord avec cette confiance, vous empêche d'y accéder facilement ? "

Et une multitude d'autres questions et de suggestions qui vous guideront à votre rythme vers une confiance adaptée à vos besoins. Votre vie est précieuse, prenez-en soin.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Corinne 12/11/2014 17:01

Merci Monsieur Delsinne pour votre écoute et votre professionnalisme;